HPJ-feature-Mobile-site-web

La priorité est donnée au mobile chez Google, l’index devient « mobile-first »

Pendant longtemps, Google a répété qu’il n’utilisait qu’un seul index qui couvrait toutes les plateformes, qu’elles soient mobile ou PC/Mac. Au cours de l’été de l’année dernière (2016), l’éventualité d’un index spécifique au mobile est apparue par l’intermédiaire de Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez Google.

En fin d’année, nous avons eu la confirmation qu’un projet d’index basé sur le contenu mobile était bien en cours de déploiement. Doantam Phan, Product Manager chez Google, nous a donc annoncé que les contenus des sites mobiles seront dorénavant privilégiés pour définir le positionnement de vos sites web. Il existe toutefois différents cas de figure qui vous seront présentés plus loin.

Il est important de noter que l’appellation mobile ne s’applique qu’aux cellulaires ou smartphones. Pour Google, les tablettes sont considérées comme une catégorie d’ordinateurs desktops.

En donnant la priorité au mobile, les résultats de recherche, basés sur l’index, risquent de présenter un tout autre visage et vos positions pourraient s’en trouver diminuées.

Le mobile est désormais davantage utilisé que le desktop. Afin de s’adapter à cette tendance, Google a décidé de n’utiliser, dans un avenir rapproché, qu’un seul et même index de sites et d’applications découlant directement de l’expérience mobile proposée à vos visiteurs.

 

Quelles sont les conséquences pour vos sites web ou pour le SEO ?

Le SEO, acronyme de Seach Engine Optimization, regroupe l’ensemble des actions ayant pour objectif commun de renforcer l’indexation et le positionnement des pages d’un site web sur les moteurs de recherche, comme Google ou Bing, dans les résultats de recherche dits naturels ou aussi appelés organiques.

Ce changement de paradigme en passant au mobile-first risque d’affecter la façon dont Google voit vos pages en fonction de comment ces dernières ont été construites. Pour indexer une page, les moteurs de recherche vont analyser le contenu de celle-ci. Actuellement, Google analyse le site en version desktop. Désormais, il explorera en priorité le contenu affiché pour les mobiles afin de déterminer la pertinence de la page par rapport à une recherche effectuée même si la page en version mobile peut contenir moins d’informations. Donc s’il existe une version desktop et une version mobile, c’est le contenu et la structure de cette dernière qui seront évalués.

Globalement, il y a trois façons d’avoir un site mobile :

  • En utilisant les techniques de design responsif;
  • En déterminant le support de l’utilisateur pour lui proposer une version mobile du contenu. On parle alors de version adaptive. Elle peut être sur la même URL ou sur une URL dédiée;
  • En n’ayant tout simplement pas de site mobile. Il vaut mieux n’avoir aucun site mobile qu’un site mobile qui vous desserve.

Si vous utilisez des techniques de responsive design ou de dynamic serving soit respectivement 1 URL = 1 code source et 1 URL = 2 codes source, et que les contenus sont identiques sur toutes les plateformes, rien ne devrait changer dans la manière dont Google traite vos pages.

Si vous modifiez le contenu en fonction de l’appareil utilisé pour la visite, vous avez un certain nombre de choses à vérifier :

  • Les balises de données structurées sont présentes sur les deux versions;
  • La version mobile du site ainsi que les ressources utilisées ne sont pas bloquées via le fichier «robots.txt»;
  • Les balises canonicals sont bien implémentées.

Si vous ne disposez pas d’une version mobile de votre site, pas de panique : le déploiement de l’index mobile débutera vraisemblablement en deuxième trimestre de 2017 au minimum. De plus, pour le moment, c’est le site en version desktop qui sera parcouru et analysé par les robots d’indexation. Il est préférable d’avoir une version desktop complète plutôt qu’une version mobile incomplète ou non-fonctionnelle.

Toutefois, il est fort à parier que vous allez rapidement vous retrouver avec des problèmes SEO car Google va se baser sur la version mobile en priorité et indiquer que votre site n’est pas mobile-friendly dans les résultats de recherche. Aussi, les internautes vont tout simplement ne pas aimer aller sur votre site car il ne sera pas adapté au support qu’ils utilisent.

Il serait donc important de planifier une nouvelle version de votre site afin que ce dernier s’adapte aux nouvelles règles qui régissent le web dont notamment le mobile first.

Par contre, nous vous invitons à lire ces conseils essentiels selon nous :

  1. Vérifiez la compatibilité mobile de votre site web en utilisant l’outil de test fourni par Google : https://search.google.com/search-console/mobile-friendly. Faites le test sur plusieurs pages car Google évalue votre site page par page.
  2. En utilisant Search Console (anciennement Google Webmasters Tools), validez votre site mobile si l’URL est différente et confirmez l’accessibilité de votre version mobile : https://www.google.com/webmasters/tools/robots-testing-tool
  3. Toujours dans le Search Console, lancez l’outil «Explorer comme Google» en n’oubliant pas de configurer le robot en version mobile. Assurez-vous que l’affichage se fasse bien avec cet outil.
  4. Testez vos données structurées sur votre version mobile. Si vous n’en avez pas, profitez-en pour en ajouter, c’est important pour votre référencement.
  5. Validez le score PageSpeed de votre version mobile, à terme c’est ce score qui comptera dans l’indexation de votre site et non le score desktop.

Nos équipes sont à votre disposition si vous avez des questions concernant cette évolution de l’algorithme de Google ou pour tout autre sujet concernant vos sites web.

N’hésitez pas à nous contacter afin d’établir un diagnostic complet avec vous par courriel à support@agencehpj.com ou par téléphone au 514-274-4242 au poste 950.

Source : https://webmasters.googleblog.com/2016/11/mobile-first-indexing.html