Les opportunistes du Web veulent votre place

Les opportunistes du Web veulent votre place

Écrit par , le
Vice-président et chef de création, Agence HPJ

Occupez-vous votre espace?

La nature a horreur du vide. Vous avez très certainement entendu cette phrase à de nombreuses reprises. Cet adage populaire se transpose également très bien aux affaires. Les entreprises québécoises, on ne cesse de l’entendre, ont pris un retard considérable dans la vente de leurs produits et services en ligne. Dans une étude publiée en 2015 par le CEFRIO, seulement 12% des entreprises vendaient leurs produits et services en ligne en 2014. Seulement 29% des ventes totales réalisées sur la toile est attribué à des entreprises (B2B). Il y a donc une place à prendre dans plusieurs secteurs d’activité. Même si le vent tourne tranquillement, ce n’est pas toujours ceux que l’on croit qui en profitent.

Dites bonjour aux opportunistes du Web

Dans le cadre de mes activités de développement d’affaires de l’agence, il ne se passe pas une semaine sans que je rencontre des entrepreneurs aux commandes d’entreprises importantes et saines oeuvrant dans la distribution de produits ou la vente de services aux entreprises. Ces derniers perdent petit à petit des parts de marché au profit de joueurs marginaux qui étaient jusqu’à maintenant inconnus dans leur industrie. Pour ajouter à cette situation, des entreprises de partout dans le monde viennent convoiter leurs clients via le Web avec des produits ou services compétitifs et comparables sans égard aux frontières.

Que leurs places soient bien établies, qu’ils aient une réputation à toute épreuve, une vaste équipe de représentants ou qu’ils possèdent un réseau de distribution national, rien n’y fait, ils perdent jour après jour plusieurs opportunités d’affaires qu’ils ne devraient pas perdre. La raison est simple, ils ne sont pas visibles sur la toile et n’offrent pas la possibilité de commander en ligne. Leurs compétiteurs s’organisent et prennent de façon opportuniste la place qu’ils ont laissé vacante sur le Web. Dans un monde où l’instantané est attendu, ils sont désormais premiers à répondre.

C’est sur la toile que vos nouveaux clients vous cherchent.

Bien que les ventes via le Web soient en croissance et que tous savent que les clients utilisent désormais systématiquement les moteurs de recherche pour trouver un fournisseur, un service ou un produit, plusieurs entreprises n’entendent pas le signal d’alarme. Elles continuent à investir massivement dans leurs canaux de vente traditionnelle au lieu d’être là où les clients les cherchent désormais. Leurs sites Web sont trop souvent incompréhensibles, incomplets et ne répondent pas aux attentes des utilisateurs ni aux critères de base permettant d’être trouvé sur les moteurs de recherche.

Si l’on en croit le CEFRIO, les faibles investissements en commerce électronique par les entreprises laissent croire que la situation n’est pas sur le point d’être inversée. Lorsque interrogées, 45% de ses entreprises affirment avoir investi moins de 10 000$ en 2014 dans leur stratégie numérique et, plus alarmant encore, elles prévoient investir moins de 10 000$ dans les 12 mois suivant l’enquête.

Bizarrement, ce sont souvent les entreprises qui ont moins de moyens qui se positionnent le mieux sur la toile et réussissent à se tailler une place au détriment de joueurs établis dans leur marché depuis des décennies. Ces petites structures sont souvent dirigées par des entrepreneurs plus jeunes généralement plus sensibilisés aux modes actuels d’acquisition de clients et qui n’ont pas d’autres choix que de capitaliser sur la visibilité qu’offre le Web pour se tailler une place à bon prix et sans attendre de longues années pour y arriver.

Un retard qui risque de coûter cher

Le retard pris par les entreprises risque d’être encore plus coûteux sur le long terme si l’on tient compte des multiples critères contribuant à la visibilité d’un site sur les moteurs de recherche. La longévité d’un site, sa popularité et, au final, sa réputation ne s’acquièrent qu’avec le temps, l’usage et une stratégie cohérente.

Investir sur son canal numérique est incontournable. Être accompagné dans l’établissement d’une stratégie numérique cohérente est sage. Tout comme chaque entreprise est entourée d’experts comptables ou de fiscalistes, il devient important de vous entourer au même titre d’un stratège numérique qui connaît et comprend votre entreprise et vous aidera à tirer profit des opportunités qu’offre le Web.

Dans un futur proche, les opportunistes auront-ils raison des retardataires? Dans bien des cas, il est envisageable de l’affirmer.

Référence:

http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/rapport18.pdf